Dualisme Quantique

[et_pb_section admin_label= »section »][et_pb_row admin_label= »row »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » text_font_size= »14″ use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

La thèse soutenue sur le site dualisme.com ainsi que les livres qui s’y rapportent est exposée dans la doctrine du dualisme moderne. Il s’agit de montrer que le dualisme antique du Tao, du Yin et du Yang, prôné par Lao-Tseu et Tchouang-Tseu, qui remonte à plusieurs milliers d’années et est exposé dans le livre I, se retrouve dans toutes les disciplines humaines les plus récentes. Le plus grand exemple est la numérisation qui permet maintenant de tout formuler par une suite de 0 et de 1. C’est une sorte de consécration du Tao qui a envahi nos vies et nos modes de pensée.

On peut résumer l’ensemble du monde à trois échelles enchâssées les unes dans les autres, celle de l’univers macroscopique difficilement sondable avec ses milliards d’années-lumière.

Il y a ensuite, inclus, un monde mésoscopique qui est le nôtre où nous avons essayé de nous repérer par une énorme quantité de connaissances qui nous sont propres et avec lesquelles on a pris l’habitude de vivre. Ce monde a été modelé par de nombreux savants comme Archimède, Galilée, Newton, Maxwell, Boltzmann et autres. Il est sans conteste dualiste. Seule l’alternative être OU ne pas être est possible.

Il y a un troisième monde à une échelle extrêmement microscopique qui constitue l’essence et la composition des deux premiers. Il est peuplé par les photons, les électrons et autres êtres à peine détectables. Ce monde est dit quantique car il met en valeur le fait que l’énergie est simplement une monnaie d’échange dont l’unité est extrêmement faible. Sa valeur est 6,6 x 10-34 joules par seconde. Les unités classiques, le joule pour l’énergie et la seconde pour le temps, sont réduits à des milliardièmes de milliardièmes de milliardièmes de milliardièmes.

Il se trouve que ce monde – il a été quand même possible de l’analyser – se comporte d’une façon complètement différente et difficilement compréhensible pour nos habitudes de pensée. Un être quantique n’est que probable. Il peut, à la fois, être mort ET vivant, comme le chat de Schrödinger.

Ce monde quantique est-il également dualiste ? La réponse est oui, sans aucun doute possible. Nous allons essayer de le montrer sur ce site annexe.

Tout d’abord nous allons résumer les connaissances et découvertes sur ce monde par une analyse intitulée « L’illusion quantique ». On ne sait pas ce que sont les êtres quantiques. On n’en connaît que les effets sur notre monde dit classique, qu’il s’agit de décrire à l’image de la science élaborée par nous au fil des siècles.

Nous donnerons ensuite, sous le titre « Une goutte de lumière nous parle », le point de vue d’un photon surnommé «Philoton» projetant un regard philosophique un brin satirique sur son monde, qui sous-tend celui dans lequel nous agissons.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Shares
Share This

Partagez cette page

Partagez ce contenu avec vos amis